Saucisson italien : le salami

Le salami, le meilleur saucisson italien ?

Quand l’on pense au saucisson italien, le salami est celui qui se démarque de la concurrence. « Salami » est en réalité le pluriel du mot du mot « salame », lui-même inspiré du mot « salare » signifiant « râler » en langue italienne. Lorsque l’on parle en français, nous devrions dire « le salame » pour l’évoquer au singulier ou « les salamis » pour l’évoquer au pluriel. Or, par abus de langage, les francophones ont tendance de dire « le salami », ce qui n’est à la base pas étymologiquement correct, mais nous utiliserons cette forme courante ici.

Le salami est un gros saucisson traditionnel italien au hachage fin et composé d’un mélange de fines herbes, d’épices et de sel. Le salami peut parfois être recouvert de morceaux de poivre et d’herbes aromatiques. Dans les traditions italiennes anciennes, la fabrication du salami était réalisée avec exclusivement des morceaux de lard de porc hachés finement puis salés, et séchés à l’air libre dans un boyau naturel. De nos jours, le salami est fabriqué dans de nombreux pays dont chacun y apporte sa variante, qui peuvent être :

  • l’utilisation de piment ou d’ail afin de donner une saveur différente à ce saucisson d’origine italienne
  • l’utilisation d’une viande différente du porc comme le bœuf ou encore un mélange de porc et de bœuf, ce qui permet de donner un goût différent au saucisson
Lire aussi  Origine du saucisson

Le salami est souvent vendu prédécoupé, c’est notamment le saucisson aux tranches larges que vous pouvez retrouver dans un plateau à raclette de votre supermarché favori. Il est vendu sous différentes formes : cru, cuit ou fumé.

Les variantes de salami

Même si le salami est originaire d’Italie, il se vend dans la plupart des pays du globe. Ces derniers en ont parfois créé leur propre variante.

  • En Italie, nous retrouvons de nombreuses variétés de salami mais si nous devons en choisir qu’une seule, c’est la Finocchiona en Toscane que nous choisirions de déguster parce qu’elle est aromatisée aux graines de fenouil.
  • A Milan, nous sommes en Italie mais il y a tout de même une variante du salami qui s’est développée. Son nom est le Salami Milano et sa particularité est son petit diamètre et sa couleur rouge rubis. Haché d’un mélange de viande de porc et de bœuf, il est ensuite assaisonné à l’ail et aux aromates.
  • En Espagne, nous retrouvons une variante à base de poivron et de piment.
  • Dans les pays d’Europe Centrale et Orientale, nous retrouvons deux variantes de salami à base de viande de porc : le téliszalámi de Szeged en Hongrie et le Salam de Sibin en Roumanie.
  • En Argentine, le salami s’est répandu dans le pays à la suite d’un grand nombre d’italiens qui sont venus s’y installer au cours du XIXe siècle.
  • Le salami danois se fait particulièrement remarquer par sa couleur très vive et dont ses grandes tranches sont à la fois bien ronde et bien fines.
  • La République dominicaine est sans doute le plus gros pays de référence pour le salami en dehors de l’Italie. En effet, on y retrouve plus d’une dizaine de variétés parmi lesquelles : le Salami Rivera, le Salami Almirante, le Special Super Salami, le Genoa Salami, le Salami Alece ou encore un salami à l’orange amère.
Lire aussi  Comment faire connaître sa boucherie et ses spécialités de saucissons maison ?

Conseils concernant le salami

Choisir son salami

Lorsque vous choisissez votre salami, vous devriez faire très attention. En effet, il est très fréquent de trouver des salamis en supermarché dont l’étiquette indique que la provenance est l’Italie, alors que ce n’est en réalité pas du tout le cas. Souvent, seul l’emballage a été fait en Italie. Si vous habitez en France, préférez aller dans des épiceries italiennes. Vous pouvez aussi aller directement en Italie, mais dans ce cas dirigez vous chez les artisans traditionnels. Enfin, vous avez la possibilité d’aller en Dominique républicaine qui ont les meilleures variétés de salami.

Conserver son salami

Les salamis industriels ne se conservent en général que 5 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, après ouverture de leur emballage.

Si vous avez en votre possession un salami artisanal entier, sachez qu’il pourra être conservé pendant longtemps dans une pièce dont la température n’excède pas les 18°C. Pour cela il vous suffira de suspendre le saucisson italien à une ficelle. Vous avez aussi la possibilité de conserver votre salami sous vide, il faudra alors le mettre dans un torchon avec un peu d’huile d’olive.

Cuire son salami

En général, le salami est un saucisson que l’on consomme cru. Cependant, il peut arriver qu’il soit cuit légèrement s’il est utilisé dans un plat en accompagnement d’autres aliments: c’est le cas dans un sandwich, dans une pizza ou avec des pates.

Déguster son salami

Le salami se déguste principalement à l’apéritif ou dans une raclette. Mais il se mélange particulièrement bien à la salade, à la mozzarella, à la tomate, au pain de campagne, au melon et au polenta.

Lire aussi  La fabrication du saucisson

Compatibilité du salami avec la santé

Même si le salami contient des vitamines B, cela reste un saucisson très salé, gras et riche en acides gras saturés. Il faut alors en consommer avec modération sinon cela pourrait avoir une incidence négative sur votre santé sur le long terme.

Partager l’article

Retour en haut